La Réforme Du Permis Moto

Ces deux épreuves théoriques sont intégrées à l’examen théorique moto. Vous y retrouverez également diverses astuces pour faire des économies avant de vous inscrire dans une moto école ainsi que différents filons pour vous procurer votre équipement moto moins cher. Pour un meilleur confort d’apprentissage, il est souvent préférable de choisir une moto-école qui ne se situe pas trop loin de son domicile.

Le permis A1 souvent appelé permis 125 permet de piloter une moto « légère » ou un scooter 3 roues dont la puissance n’excède pas 15 kilowatts. C’est donc un permis à part entière et une vraie formation. Même si le maniement du scooter n’est pas compliqué, les règles de conduite, les bons comportements et les bons réflexes, le bon partage de la route avec les autres automobilistes ne peuvent être appris qu’à travers cette formation. Même l’ANTS n’est pas bien au courant. Ce n’est qu’alors que vous pourrez passer l’épreuve pratique.

Si l’épreuve du plateau pourrait donc se simplifier au final, l’épreuve en circulation sera plus longue. Note importante : L’épreuve théorique générale constitue une admissibilité pour l’épreuve hors circulation. Des séances d’examen peuvent être organisées spécifiquement pour les candidats présentant un handicap spécifique de l’appareil locomoteur, si leur handicap est de nature à rendre impossible leur participation à une séance traditionnelle. En cas de réussite, vous recevez un certificat d’examen du permis de conduire (CEPC), valable 4 mois à compter du jour de l’examen. Même si elle n’est pas réalisée correctement, cette épreuve n’est pas éliminatoire, et ne peut pas être notée C, même en cas de chute de la machine. Il n’est plus nécessaire de vous rendre dans une auto-école, vous ne perdez plus de temps dans les transports en commun et vous n’avez plus à vous soucier des horaires d’ouverture de l’école de conduite. A l’issue de cette formation, vous pourrez piloter un scooter 125cc, une moto 125cc ou un tricycle de moins de 15kw uniquement dans votre pays de résidence (la législation actuelle ne permettant pas de conduire avec ce permis dans un pays étranger, même au sein de l’UE).